Une famille en camping-car

23 Ocak 2023 Kapalı Yazar: analsex

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Blowjob

Nous sommes le 7 juillet 2021… Il est temps, pour cette famille de mettre les voiles vers le sud de la France, en camping-car. Ils préparent ce voyage depuis plusieurs mois, et ils ont hâte de découvrir du pays. Il est 2 heures du matin, le réveil fut difficile. Julien, le père, s’installe au volant pour prendre la route. Il est rejoint par Jennifer, la mère, qui s’installe sur le siège passager. Ils sont rejoints par Océane et Maxime. Océane, a eu 20 ans il y a quatre jours. Maxime, lui à 18 ans. Maxime, monte directement se coucher dans la capucine, au-dessus de la cabine. (Les parents sont juste en dessous.). Pour plus d’obscurité, il referme le rideau. Comme à son habitude, pour dormir, il se met en caleçon. Océane, s’assied sur le petit fauteuil face à la table, pour lire un livre. Après plusieurs kilomètres, ses yeux fatiguent. Elle décide alors de rejoindre son frère dans la capucine, pour dormir un peu. Au moment d’ouvrir le rideau, elle voit son frère dormir sur le dos, en caleçon. À en croire la bosse que forme son caleçon, il doit rêver de quelque chose d’assez plaisant… Les yeux d’Océane se figent sur cette forme. C’est la première fois qu’elle voit son frère comme ça, alors c’est une sensation étrange pour elle… Elle hésite à s’allonger à côté de lui, mais la fatigue prend le dessus… Alors elle s’allonge, et se recouvre d’une couverture. Dessous, elle enlève ses vêtements, et elle garde sur elle, son soutien-gorge et sa petite culotte rouge. Elle respecte une distance avec son frère. Elle se couvre d’une couverture, et elle s’endort au son du moteur du camping-car… Quelques heures plus tard, papa arrête le camping-car sur une aire d’autoroute. Papa est sorti prendre l’air, et maman est partit se soulager dans les toilettes publiques. Maxime, dors encore. Mais Océane, s’est réveillée. En se tournant vers son frère, elle remarque qu’il est en pleine érection… Un peu plus, et sa queue pourrait sortir de son caleçon. Mais le temps presse, il faut qu’elle se change pour sortir. Pour ne pas réveiller son frère, elle bouge doucement, pour enfiler une petite jupe qui se trouve dans son sac au fond de la capucine. Puis, elle s’en va, laissant Maxime seul. Mais Océane est partie un peu trop vite… Car quelques minutes après, Maxime se réveille. Il remarque son érection, et se doute que sa sœur à sûrement du le voir. Au fond du lit, il remarque quelque chose de rose… En s’y approchant, il découvre le sex-toy de sa sœur. C’est un bel objet, d’environ 23 cm de long. Maxime devient rouge, et son sexe dépasse de son caleçon, tellement il bande. Il le repose, se change et quitte à son tour le camping-car. Il rejoint les toilettes publiques. Océane entre dans les toilettes, et verrouille la porte. Elle baisse sa culotte, et s’assied sur le trône. Mais sur le mur, juste au niveau de là où elle est assise, se trouve un trou étrange… Curieuse, elle regarde à travers… Mais il n’y a personne. Soudain, elle entend la porte des toilettes d’à côté, se fermer. Elle n’ose pas regarder. Maxime, est entré dans les toilettes… De son côté, il y a le même trou mystérieux. Il sait parfaitement, à quoi sert ce trou… Il hésite, mais après avoir soulagé sa vessie, il décide d’essayer… Après tout, ça fait partie de l’aventure… Et il a surtout envie de vivre de nouvelles expériences. Il introduit son pénis en repos, dans ce trou…De l’autre côté, Océane a eu un sursaut en voyant ce sexe s’introduire dans le trou. Elle éloigne sa tête, par dégoût. Qu’est-ce que c’est que cette chose toute mole, avec un grain de beauté sur le côté? Pourtant, elle semble très bien entretenue… il n’y a pas un seul poil qui dépasse!

Elle hésite longtemps… et au moment où Maxime aller se retirer, Océane attrape son prépuce, pour ensuite décalotter son gland encore mou. Elle avance son visage, pour lécher le gland, le sucer et le mettre dans sa bouche. Au fil des secondes, son sexe grossi à l’intérieur de sa bouche… plus elle le suce, et plus son sexe va profond. Elle le suce et le branle, pour qu’il se vide sur elle.

Soudain, il éjacule avec de longs jets épais, à l’intérieur de sa bouche. Sa bouche déborde, elle est en manque de s’étouffer… quelques jets, son partis au fond de sa gorge, l’obligeant à avaler une bonne partie de son foutre.

Elle le lèche une dernière fois, pour nettoyer sa queue et faire sortir les dernières goûtes… ils viennent de commettre un inceste, sans même s’en rendre compte.

Océane sort des toilettes, laissant la place à sa mère. Mais au moment de s’asseoir, elle remarque des gouttes de sperme sur le sol. Océane a nettoyé le plus gros, mais en à oubliée… en voyant ce trou dans le mur, ça ne fait plus aucun doute pour maman… elle aussi, elle regarde souvent du porno avec ce genre de scènes. En regardant à travers, elle voit clairement Maxime se nettoyer la bite, et sortir.

Jennifer, réalise avec stupéfaction que ses deux enfants ont commis l’irréparable. Elle gardera en elle, ce secret le plus longtemps possible…

Après cette petite pause détente, la famille repart sur la route.

Océane, est bursa escort assise sur le canapé en train de lire.

Maxime, observe la route, repensant à ce fameux sex-toy. Il imagine Océane en train de s’en servir… mais imaginer sa propre sœur en train de se faire plaisir, c’est malsain se dit-il.

Soudain, papa interrompt ses pensées. Il discute avec sa femme.

– Ça m’a fait du bien cette petite pause.

– Moi aussi… répond Jennifer.

– Par contre, il faudrait qu’il refasse ce mur dans les toilettes… il y a des trous, c’est gênant de voir son voisin d’à côté. Dit-il en toute innocence.

Tout à coup, un long silence s’installe dans le camping-car. Jennifer n’ose pas se retourner pour voir ses enfants… mais accidentellement, Maxime et Océane se regardent une fraction de seconde. L’un comme l’autre, savent à quoi sert ce trou… mais ils ne savent pas qu’ils ont eu tous les deux, un inceste.

Peu après, Océane s’apprête à monter dans la capucine. Mais avant, elle dit à son frère :

– Tu restes la toi, tu me laisses dormir! Dit-elle sur le ton de l’humour.

– Pas de problème Océane, amuse-toi bien!

Maxime, viens de se rendre compte qu’il a parlé trop vite, car Océane s’interroge sur le pourquoi il à dit « amuse-toi bien ».

Serait-il au courant de quelque chose…?

Une fois dans la capucine, elle ferme le rideau. En regardant son sac, au fond du lit, elle s’aperçoit que son sex-toys est à découvert… elle sait maintenant pourquoi son frère lui a dit ça.

Au début, elle voulait rejoindre la capucine pour une sieste. Mais avec son sex-toys à la main, elle se remémore la queue qu’elle a sucé plus tôt… et ce sperme qu’elle a avalé. Elle souhaite profiter de ce moment, pour prendre un petit plaisir.

Alors, elle se met sur le ventre avec les fesses relevées, pour faciliter le passage de son jouet rose, qui caresse délicatement son entre-jambes humide à travers sa petite culotte. Sa respiration accélère, son visage transpire sur l’oreiller.

Elle écarte le tissu de sa culotte, qui cache sa chatte… pour introduire en elle cet objet de plaisir. La cyprine sur son sex-toys, permet une lubrification naturelle pour l’introduire encore plus profond.

Elle pousse de petits gémissements, qui se couvrent avec le bruit du moteur.

Soudain, Maxime ouvre le rideau et surprend sa sœur. Prise de panique, elle s’assied les jambes croisées face à lui, pour cacher sa chatte, ainsi que le sex-toys qui se trouve encore à l’intérieur.

– Oh…! Excuse-moi Océane! Je venais seulement prendre la crème solaire que maman me réclame.

– Putain, Max! Préviens avant d’entrer!

– Oui, pardon… j’ai rien vu de toute façon!

– Ouais, bah tu en as vu un peu trop je crois…! Bon, tu l’a prends ta crème solaire?!

– Euh… elle au fond du sac…

– Putain… Max!!

Océane, est obligée d’écarter ses jambes pour prendre la crème solaire au fond du sac. Elle a essayé de cacher sa fente ouverte, avec toujours son jouet à l’intérieur… mais Max à tous vu! Il a vu sa chatte trempée de cyprine, qui tâche le lit.

Sa chatte est lisse, sans aucun poil qui ne dépasse. C’est dur pour lui de ne pas bander.

– Hey, oh! Ça va la vue te plaît apparemment?!

– Oh c’est bon, hein! J’en ai déjà vu d’autres des chattes!

– Oui, dans tes films pornos…! Mais celle-là, c’est la mienne, et je suis ta sœur! Alors dégage!

Soudain, Jennifer les entends se disputer, mais sans savoir ce qu’ils disent.

– Ça va les enfants? Je vous entends vous chamailler.

– Oui… Oui très bien maman, je t’apporte la crème solaire. Répond Max.

Pendant ce temps-là, Océane reprend sa position de départ, mais cette fois, si Max revient, elle ne s’arrêtera pas.

Elle suce une fois de plus son sex-toy, se rappelant de cette belle bite, plus tôt.

Une fois suffisamment lubrifier, elle enfonce à nouveau son jouet au fond de la chatte, imaginant que c’est cette même queue qui est en train de la baiser par-derrière. Elle se gode de plus en plus fort, et ses gémissements se font entendre jusqu’aux oreilles de Max.

Avec les vibrations du camping-car, le rideau de la capucine s’est légèrement ouvert, laissant entrevoir la tête excitée d’Océane. Elle a les yeux fermés, et ne voit donc pas que son frère l’observe depuis le canapé. Cette situation le met dans une situation difficile… Sa queue grandie, et il a terriblement envie de se branler sous les gémissements de sa sœur. Mais si sa mère se retourne, elle le prendra en flagrant délit.

S’il s’en va aux toilettes, il n’entendra plus rien et ne verra plus le visage de sa sœur.

Ou alors, il monte la rejoindre… Mais elle risque de tout arrêter et de le prendre mal.

Il ne bouge pas… Et il entre sa main sous son caleçon pour se caresser la bite.

Mais soudain, Océane ouvre les yeux. Elle remarque son frère la main au panier, ils se regardent mutuellement… Et elle referme le rideau.

Les heures passent… Jusqu’au prochain arrêt. L’heure d’une autre pause pipi!

Cette bursa escort bayan aire de repos, est plus sauvage que la précédente. Il n’y a aucun commerce dans le coin. Il y a des arbres à perte de vue, et des tables pour pique-niquer. D’ailleurs, c’est ce qu’ils vont faire. Ils sortent la glacière, et s’installent tous les quatre autour d’une table en bois.

Le repas passe assez vite, une petite salade et des sandwichs, et c’est fini.

La famille, profite de ce moment de calme pour se reposer dans le camping-car.

Sauf Max et Océane, encore à l’extérieur.

– Je vais pouvoir me reposer dans la capucine après, ou tu en as encore besoin? Dit Max avec humour.

– Oh… Oui aucun souci! Je resterai en bas, lire un peu… Répond-elle avec un regard au coin.

– C’est quoi ce regard…? C’est seulement pour dormir un peu, rien de plus!

– Mais je n’ai rien dit… Tu as le droit de faire ce que tu veux hein! Bon, retournons au camping-car, ils doivent sûrement nous attendre.

Arrivé devant la porte du camping-car, Océane ouvre la porte d’un coup sec.

Tous les deux, surprennent leur parent en pleins ébats, juste devant eux. Ils ont mal fermé la porte…

Julien, est assis sur le canapé, et Jennifer est sur lui, en position de la cowgirl renversé. (dos à lui). Le temps que les deux enfants réalisent, ils ont eu le temps de bien observer la scène qui se déroule devant eux.

Papa, encule profondément maman, et elle semble aimer beaucoup ça.

Ils ont eu le temps de voir sa chatte lisse et toute humide, avant qu’ils ne referment la porte.

– Julien, les enfants nous ont surpris! S’exclame Jennifer.

– Merde… C’est pas grave… Je sens que ça vient là, t’arrêtes pas!

– Mais Julien, ils ont tout vu!

– On en reparle après… Lève-toi, je vais te prendre sur la table.

Pendant ce temps-là, les enfants réalisent.

– Oh putain…! Merde! Nous n’aurions pas dû voir ça! Dit Océane.

– -Je ne savais pas que maman aimait se faire sodomiser… Je ne la regarderai plus du même œil.

– Il n’y a que ça qui te vient à l’esprit-là?! Putain Max, nous venons de surprendre nos parents en train de faire l’amour quoi!

– Bah, ça prouve qu’ils s’aiment au moins… et que nos parents aiment la sodomie!

– Mais Max!! Arrête!

– Mais je rigole sœurette! Bon, on fait quoi maintenant?

– Attendre qu’ils ouvrent la porte… Putain… Je suis gênée!

Une dizaine de minutes plus tard.

– Bon, ils ne sont toujours pas sortis… dit Max.

– Ils doivent être hyper gêner eux aussi… ils nous attendent ça se trouve.

– Allons voir!

Ils s’approchent de la porte du camping-car, et ils écoutent à travers.

Ils entendent Jennifer gémir doucement.

– Putain… ils continuent! Dit Océane.

Max part à l’arrière du camping-car.

– Tu fais quoi là, reviens!! Murmure Océane.

Max, tente de voir quelque chose à travers la fenêtre arrière. Bien que le rideau soit fermé, il y a encore des jours sur les côtés.

– Mais tu ne vas quand même pas regarder nos parents, si!?

– Oh putain… viens voir Océane!

– Mais non! Descends de là!

– Oh c’est bon, 30 secondes…

– Tes chiant hein!

Océane, observe de l’autre côté de la fenêtre. Tous les deux, voient leur mère appuyée contre la table, pendant que papa lui pilonne le cul avec sa grosse bite.

Il l’encule au maximum et le plus profondément possible.

– Putain… ce qu’elle prend dans le cul… Dit Max.

– Mais comment ça peut entrer entièrement…!? Il ne force même pas, son sexe rentre et sort tellement facilement… s’exclame Océane.

– Ils doivent le faire souvent, c’est pour ça.

Une bosse se forme au niveau de l’entre-jambe de Maxime. Il n’hésite pas à se caresser à travers son pantalon, avec sa sœur juste à côté.

– Tu fais quoi là, Max!? Demande elle en le voyant se tripoter.

– C’est terriblement excitant. Personne ne t’oblige à regarder!

– Mais ce sont nos parents quand même… c’est crade d’être en érection en voyant ça!

– Pff…! Tu vas me dire que tu ne mouilles même pas un peu ta culotte en voyant nos parents baisés?!

– Mais… non… pas du tout! Répond-elle gênée de la question.

– Pourtant tes seins qui pointent, prouvent le contraire!

Soudain, Julien jouit, et d’une voix rauque, il éjacule au fond du cul de Jennifer. Il remplit son rectum de son sperme, et recommence à faire des va-et-vient pour étaler son foutre partout sur les parois de son anus, jusqu’au débordement.

– Oh putain… son cul déborde de foutre! S’exclame Océane.

– Quelle chance il a de pouvoir se faire un cul pareil!

– Tu parles du cul de maman, là!

– Je sais…!

Jennifer, se met accroupie pour sucer et nettoyer la bite pleine de foutre de son mari.

Une fois terminée, elle essuie son cul qui dégouline de sa substance blanche et visqueuse.

Océane et Maxime, s’en vont loin du camping-car pour éviter les soupçons, quand les parents sortiront.

Au même escort bursa moment dans le camping-car, pendant que les parents reprennent leur esprit et que l’adrénaline et l’excitation redescend, ils réalisent qu’ils se sont fait surprendre, et qu’il va falloir trouver une bonne excuse.

– On va leur dire quoi…? S’interroge Jennifer.

– Ils sont grands, ils savent que de temps en temps nous avons besoin d’avoir des relations… c’est naturel entre parents.

– C’est vrai, mais là, ils ont tout vu! Ils ont bien observé ta queue en train de pénétrer mon cul. En famille, aucun enfant ne devrait voir ça!

– C’est pas grave Jennifer… on leur dira que nous avions mal fermé la porte, et ça va le faire.

Plus tard, Max et Océane reviennent au camping-car. Papa regarde la carte, et maman fait la vaisselle.

– Ah, vous voilà enfin. Dit Jennifer avec un grand sourire.

– Oui, nous sommes partis faire une petite promenade. Répond Océane.

– Bien… asseyez-vous vous, nous allons vous parler. Dit Jennifer.

Ils s’assoient tous les deux sur le canapé, sur l’emplacement exact des ébats de leurs parents plus tôt dans la journée.

– Nous voulions simplement nous excuser pour ce que vous avez vu tout à l’heure. Dit Julien.

– Oui, nous ne pensions pas que vous alliez revenir si tôt, et nous pensions que nous aurions fini plus tôt… nos… nos ébats amoureux.

– J’avais cru avoir fermé la porte, et malheureusement non… alors on s’excuse, et… vous ne nous verrez plus en train de faire l’amour, votre mère et moi.

Océane, intervient.

– Mais vous avez totalement le droit, sans vous justifiez vous savez. Nous sommes grands pour comprendre, et quand l’envie vous viens, ne vous occupez pas de nous et faites votre affaire… quand nous ne sommes pas là, évidemment!

Après ça, il est temps de remettre les voiles.

Max se repose dans la capucine, laissant seul Océane en bas, avec son livre. Elle remarque sur la table, quelques tâches blanches visqueuses. Elle s’interroge dans un premier temps, de savoir d’où viennent ces tâches. Sûrement le yaourt qu’elle a mangée tout à l’heure qui a du coulé.

Totalement plongée dans son livre, elle ne se pose pas trop de questions, alors elle essuie les tâches avec ses doigts, et elle les lèches pour en avaler la substance… « Étrange… Ça n’a pas le goût du yaourt… » Elle lèche son second doigt pour en avoir la certitude… « Mais… mais c’est du sperme! Maman à du oubliée de nettoyer la table, dans la précipitation… Au putain, j’ai avalé le sperme de papa! » Se dit-elle. Elle est totalement écœurée. Elle s’empresse de se rincer la bouche dans l’évier de la cuisine, mais trop tard.

Plus tard dans le trajet, Océane s’est endormie sur le canapé, avec son livre posé sur elle.

Jennifer, se lève de son siège pour aller se rafraîchir au lavabo. Elle tente de faire le moins de bruit possible, pour ne pas réveiller sa fille. Océane, s’est endormi le dos appuyé contre la fenêtre, avec une jambe pliée sur le canapé, et l’autre par terre sous la table. Ses cuisses sont totalement écartées vers le couloir. Elle porte sur elle une simple jupe blanche.

Au moment de passer devant elle, Jennifer marque un long temps d’arrêt, quand elle aperçoit l’entre-jambe de sa fille. Ne portant aucune culotte, son regard se perd directement sur la vulve étroite de sa fille. « Mmh… Elle ne doit pas avoir énormément de visite à l’intérieur de sa chatte… Ça mérite pourtant qu’elle soit plus ouverte! À moins que… elle préfère se faire ouvrir le cul, comme moi…? » S’interroge Jennifer. « Mais pourquoi je pense ça moi… C’est ma fille! Heureusement pour elle d’ailleurs, car il y a longtemps que je serai déjà en train de lui lécher la chatte! »

Au moment de regagner sa place au côté de Julien, Océane se réveille en sursaut, réalisant qu’elle s’est endormi la chatte à l’air. Elle voit sa mère remettre sa ceinture, elle se met immédiatement à rougir, pensant s’être fait griller. « Oh merde… J’espère qu’elle ne s’est pas levée pour aller jusqu’au couloir! »

Quelques minutes plus tard, Max descend de la capucine pour se faire un petit café.

– Coucou toi! Lui fait Océane.

– Ça va? Toujours sur ton livre?

– Je n’arrive pas à m’en défaire, c’est palpitant.

– Cool.

– Et toi, tu as fait de beaux rêves?

– Je n’ai pas arrêté d’avoir l’image de maman et de papa en train de baiser, en tête.

– Ouais moi, c’est pareil… C’est chaud quand même!

– Ce n’est pas ça le pire, tu vois… Le pire, c’est que j’ai même rêvé que je participais à leur ébat!

– Ouais ok… Là, c’est chaud, c’est clair! Tant que je n’étais pas dans ton rêve, ça me va! Dit elle souriante.

– Bah… En fait…

– Quoi!?

– Je ne sais pas si je peux te le dire…

– Je crois que je préfère ne pas savoir!

– Je crois aussi.

C’est immoral, mais en sachant que son frère a fait un rêve érotique, avec elle et probablement leur parent à l’intérieur, Océane se sent de plus en plus mal à l’aise. Elle s’imagine bien malgré elle, des scènes très hot… Ce qui ne la laisse pas indifférente. Elle ressent une excitation montée en elle, et son entre-jambes de plus en plus humide et chaud. Son liquide chaud, mouille le canapé qui devient de plus en plus glissant.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32