La nouvelle

13 Ekim 2021 0 Yazar: analsex

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

La nouvelleIl est 9 heures ce lundi matin, la journée s’annonce délicate, je croule sous le travail, après une semaine de vacances rien d’étonnant.Mon chef vient me voir accompagné d’une très belle jeune personne, je ne la connaissez pas, mais sa beauté m’éblouit et je tombe sous son charme. Mon chef m’annonce que je devrai, en plus de mon travail, la former à mon poste et aussi à tous les autres postes. J’avais deux jours pour la former avant qu’elle parte dans un autre service.Sa voix est douce et sensuelle, elle me dit bonjour. Je me lève de mon bureau et viens lui tendre ma main et e lui rend son bonjour.Chef: Alors je vous présente Sylvain, il est en charge de la maintenance informatique de l’entreprise et va vous former a son poste.Le chef étais sur le point de me la présenter qu’un coup de fil urgent le fait quitter de mon bureau et nous laisse en tête a tête.Elle est ronde brune, les cheveux lâchée et long jusqu’au bas de son dos. Ses yeux son noisette et joliment maquiller d’un beau trait eye-liner. Sa bouche fine est légèrement maquiller d’un rouge très discret. Elle porte un petit haut rose simple surmonter d’une belle veste noire et une belle jupe noire qui souligne légèrement ses rondeur qui lui arrive juste au niveau des genoux. Ses collants couleur chair lui dessinent de jolie mollet qui se terminent par de magnifique escarpin noir verni avec des tallons plutôt fin de 8 cm.En général je n’avais pas trop de difficulté a parler aux femmes mais des qu’une femme me plaisais, je perdais tout mes moyens et j’avais beaucoup de mal a les séduire et se poste d’informaticien étais super pour moi, je travaillais seul et ça m’arranger et devoir aller résoudre des problème sur les poste informatique de mes collègue étais un bon moyen de discuter sans trop me dévoiler. J’ai 30 ans et je n’avais eu qu’une seule relation avec une femme il y a 5 ans et ça n’a durer qu’un mois et mon expérience sexuelle ne se limité qu’a une fois avec cette ex. Mais je ne me faisais pas d’illusion, une femme qui dégage autant de beauté ne peut être célibataire.-Je m’appelle Murielle, et vous c’est Sylvain du service informatique.-C’est bien ça mais on peut se tutoyer si vous le voulez se sera plus simple si ça ne vous dérange pas.-Pas du tout ça me conviens, me réponds elle alors avec un petit sourire.-C’est mon retour de vacances et j’a énormément de boulot alors j’espère avoir assez de temps a te consacrer mais je ferais de mon mieux pour tout t”expliquer clairement .- Il n’y a pas de soucis.-Je vais te faire visiter vite fait notre étage pour que tu t’habitue un peu avec les lieux et surtout la salle de pause lui dit-je avec un grand sourire .Je me lève et je me dirige vers la porte pour la faire visiter.Sur le point de quitter mon bureau, elle me demande:-Je peux laisser mon sac ici?-Oui pas de problème.Elle pose alors son sac en cuir noir sur le range dossier au fond de mon bureau et sur son passage j’ai put sentir son magnifique parfum ainsi que sa longue chevelure et son incroyable déhanché.On fait un tour des bureaux et je lui présente quelque collègues. On arrive dans la salle de pose et je lui propose un café:-Qu’est ce que tu veux prendre?-Un café au lait sans sucre s’il te plait.Je lui sert son café et je me sert un bon cacao et on va s’asseoir.-Alors qu’est ce qui t’emmène ici? lui dis-je un peu timidement.-J’ai déménager dans la région il y a 3 semaines pour changer de vie et me voila ici pour un mois d’essai au poste d’assistante de direction. Je commence ma première semaine pour découvrir les lieux et chaque poste avant d’être a mon véritable poste, me dit elle avec un grand sourire. Alors comme ça tu rentre de vacances? Tu a voyagé? -Non non juste une semaine a la maison pour me reposer un peu et voir la famille, avec le boulot j’ai pas trop le temps de voir mes parents.-Oui c’est vrai moi aussi j’ai toujours habité loin bursa escort de mes parents et c’est surtout a cause de l’éloignement du lieu de travail mais je vais les voir a chaque vacances.Elle avais toujours souriante et son visage étais toujours lumineux et se qu’elle dégager me rendais plus heureux et souriant.Quand on est en bonne compagnie le temps passe toujours trop vite et on retourne dans mon bureau afin que je puisse commencer ma lourde tache de travaille quotidien et par le retard que j’ai accumuler a cause des vacances et d’un remplaçant qui n’a pas du travailler beaucoup.J’installe une deuxième chaise a coté de la mienne et je m’assoie en fasse de mon ordinateur.Tu peut t’asseoir ici je vais t’expliquer vite fait se que je fait. Elle s’assoit alors a coté de moi et croise les jambes. Sa jupe remonte légèrement laissant apparaître une partie de ses belles cuisses. J’ai toujours apprécier les femmes rondes aux femmes plus fine et Murielle me plaisais beaucoup.Je commençais alors a lui expliquer plutôt rapidement mais elle avais l’air de comprendre et tout se passais bien. A coté d’elle j’étais enivrer par son doux parfum et mes yeux aller souvent en direction des ses jambes pour l’admirer.-Excuse moi Sylvain, mais ou son les toilettes?-Alors tu va en direction de la salle de pause ou on a pris le café et tu va tout a droite. Tu verra c’es indiquer.-Merci je revient me dit elle toujours avec un grand sourire.Elle vais a peine quitter le bureau que je me suis connecté sur Facebook et je me suis mis a la chercher. Avec un peu de chance, elle est inscrite et je pourrais avoir quelque infos sur elle. Bingo! Elle était inscrire et je pouvais voir son profile. Et la première chose que je suis aller voir est si elle est célibataire et bonne nouvelle pour moi, elle l’étais. Je regarde quelque une de ses photos et elle est toujours aussi belle.La porte s’ouvre, c’est elle qui reviens et je ferme vite fait les pages internet. Il est vrai, elle est célibataire. Mais comment la draguer, la séduire? Est ce que je peut lui plaire? Autant de questions trotter dans ma tête et ma timidité envers les femmes qui me plaisent n’arrangerai rien.-Il est midi, je mange a la cafet’ de la boite. Tu mange avec moi ou tu as apporter quelque chose ou bien tu rentre chez toi pour manger il n’y a pas de soucis.-Je viens manger avec toi si ça ne te dérange pas.-Non pas du tout par contre pour payer a la cafet’ il faut un badge que tu recharge aux borne. Il t’on déjà donner un badge?-Non pas encore.-C’est pas grave, je t’invite. Allez on y va. Tu peut laisser ton sac ici je ferme a clé.On étais maintenant en direction de la cafet’. Comme d’habitude il y a une queue interminable.-Je viens de temps en temps a la cafet’ quand j’ai rien préparer. J’emmène les reste de la veille ou bien un sandwich que je mange au bureau ou dans la salle pause. Venir a la cafet’ ça va être pour toi le moment de voir comment ça se déroule.-C’est sympa de ta part de m’inviter et de me montrer comment ça se déroule me dite t’elle toujours avec un grand sourire.Pendant qu’on faisais la queue je voyais bien qu’on la regarder parce qu’elle étais la nouvelle et surtout les mecs qui la mater. En voyant les autres mecs la reluquer je me disais que je n’avais aucune chance avec elle, ils étais tous plus beau que moi et plus charmant et surtout moin timide.J’avais fait mon choix pour le déjeuner: une bonne portion de frite accompagné d’un cordon bleu et pour le dessert une salade de fruit.-Tu as fait ton choix?-Oui je vais prendre une petite pizza royal avec une tartelette a la fraise.Je paye les 2 repas avec mon badge et on va s’installer a une table pour deux. Même si le lieu n’etais pas romantique ca faisais longtemps que je n’avais pas manger en tête a tête avec une femme.On mange tranquillement et on parle de banalité et malgré mes effort je n’arrive pas a lui poser bursa escort bayan des questions pour en savoir plus sur elle tandis qu’elle n’avais aucune difficulté a me parler et me poser des questions sur le boulot et même personnel. Elle étais toujours aussi souriante et je me voyais deja l’inviter a dîner sortir avec elle au cinéma mais tout ses demandes que j’aurais voulu lui faire rester au plus profond de moi.Elle avais l’air de beaucoup s’intéressais a moi et il faillais vraiment que je tente quelque chose mais je ne savais pas par ou commencer.Il est 12h45 et l’heure de la pause est fini et on retourne a mon bureau. L’après midi se passe aussi tranquillement que la matinée et la fin de cet journée de travaille commencer a pointer le bout de son nez. Il est bientôt 18H quand je reçoit un appel.-Ah mince il y a un de nos serveur qui est tomber en panne et je doit aller voir se qui déconne dans la salle des serveurs au 4eme étage. Vue que c’est bientôt la fin et que je pense finir plus tard que l’heure prévue, tu peux rentrer chez toi et on se revoit demain.-Oh non il n’y a pas de soucis je t’accompagne pour voir jusqu’au bout se que tu fait.On est au 2eme étage et on prend l’ascenseur pour monter les 2 étages qui nous sépare de la salle. J’ouvre la salle qui est fermer a double tour et on pénètre a l’intérieur.-Oh il fait froid ici.-Oui les serveurs dégagent beaucoup de chaleur et il faut bien les refroidir alors on doit mettre la clim a fond.-Ça doit être bien ici quand c’est la canicule.-c’est vraiJe cherche l’origine de la panne sur les différents serveur tandis qu’elle me regarde faire assise sur la table au fond de la salle. Je jette de temps en temps quelque regard furtif en sa direction afin de d’admirer ses jambes magnifique et je sent que malgres le froid de la pièce dans mon pantalon je commence a bander rien qu’en la regardant. Je suis accroupi afin de vérifier des branchement je l’entend se lever. Du coin de l’œil je la voit regarder ici et la et ma position me donne une belle vue sur ses jambes. Elle s’approche de moi et j’accroupi a son tour a coté de moi et me demande:-Tu as bientôt fini?J’étais perdu l’espace d’un instant, ses jambes aussi prêt de moi me laisser sans voix.-Bientôt il faut que je change une carte réseau ici et j’aurai fini. Si tu est pressé tu peut y aller il te suffit juste de prendre l’ascenseur et d’aller au rdc.4Qu’est se qui m’avais prit de lui demander de partir alors que j’avais envie de la séduire, de lui parler. Elle devais beaucoup s’ennuyais a rester la assise toute seule sans que je lui parle. Et moi je gâcher tout en lui disant de partir alors qu’elle venais seulement essayer de faire la conversation.-Non c’étais juste pour savoir je ne suis pas pressée, personne ne m’attend a la maison.Une vingtaine de minutes plus tard j’avais fini de remplacer la carte et on étais prêt a partir.Elle m’attendais son sac a l’épaule prête a partir. Je me dirige vers la sortie et au moment de prendre la poignet elle m’att**** la main et me dit:-Tu es pressé?-Heu… non pourquoi?-Tu sais on est seul et tu me plait beaucoup.Elle s’approche vers moi et me fait un petit bisou sur la bouche. Je ne savais plus quoi faire mais mon instinct a prit le dessus. j’ai passer ma main sur sa joue pour arriver sur sa nuque j’ai r’approcher son visage du mien pour l’embrasser. Mes sens étaient en ébullition et je commencer a avoir très chaud. Je pense qu’elle avais senti que je n’étais pas très doué et a pris les chose en main.Elle m’emmena en direction de la table et s’essaya dessus. Elle me plaqua contre elle en croisant ses jambes autour de ma taille et avec ses mains elle me pris de chaque coté du torse pour que je colle a elle pour l’embrasser a nouveau. Je ne savais pas trop ou mettre mes mains mais j’ai vite pris de l’assurance et je les ai passé son son haut afin de lui caresses ses énormes escort bursa seins. Avec le haut qu’elle avais je n’avais pas vue qu’ils étaient aussi gros et la douceur de la dentelle de son soutient gorge m’excitais encore plus.Je sentais ses mains se diriger en direction de mon entrejambes et elle se mit a me déboutonner le pantalon. Sa main me caresser la queue bien dure a travers mon caleçon.-Oh je n’en peut plus, prend moi me dit t’elle entre deux souffle de plaisir.Sans hésiter et en 2 secondes mon pantalon et mon caleçon étaient sur mes chevilles. Je remonte alors sa jupe et j’ aperçois que se n’est pas des collants qu’elle porte mais des bas auto-fixant. La dentelle sur la haut de ses bas son magnifique. Sa jupe est maintenant relevé jusqu’en haut de son boxer rouge vif en dentelles et la légère transparence me laisser apercevoir une petite toison. J’att**** son boxer des deux coté de ses hanche et je le fait glisser le long de ses jambes jusqu’à l’enlever et je le jette au sol. Elle est fasse a moi les jambes écarter et sa chatte légèrement poilu offerte rien que pour moi.Je m’approche et je sent du bout des doigts que sa chatte et toute sèche.-Oh non ne met pas tes doigts prend moi toute suite.Je ne sais pas pourquoi mais je ne l’ai pas écouter et j’ai commencer a lui lécher la chatte. C’est la première fois je m’essaye a un cuni et je sent qu’elle apprécie que je lui titille le clito. Je tiens ses 2 cuisses bien écarté et j’aspirai son clito puis glissai ma langue dessus de haut en bas et de gauche a droite. Je descendis ensuite ma langue a l’entrée de son vagin pour bien la faire jouir. Son plaisir augmenter de plus en plus a tel point qu’elle prit ma tête et l’enfonce encore plus entre ses cuisses pour que je lui masse plus fort le clito avec ma langue. Elle appuyais tellement fort sur ma tête que j’en ai du mal a respirer.Je me relève et je m’essuie la bouche et les joue couverte de salive et de sa mouille. Je ne sentais plus la fraîcheur de la pièce et elle non plus d’ailleurs. Je jette un dernier regard sur sa chatte toute trempé et je commence a la pénétrer. C’est pour moi comme un dépucelage, ma première fois sans capote. Ma queue entre doucement dans sa chatte toute étroite est bien glissante et je ressent chaque aspérité de sa chatte. Je suis maintenant au fond, mes poils noir se mélangent aux siens tout mouillé. Elle a la tête en arrière, les yeux fermer et un visage qui exprime une grande satisfaction.Je commence mes va et viens et son souffle commence a devenir de plus en plus rapide ainsi que le mien.-Oh oui vas-y….plus vite…..plus fortJe me suit mis a exécuter ses ordres. Je peut apercevoir a chaque coups que je donne son ventre et ses seins remuer en même temps.-Oh oui continue continue.Sa voix, sa respiration et ses petits gémissement de plaisir augmenter de plus en plus mon plaisir et je sentais que j’aillais jouir, alors j’ai un peu ralenti la cadence.-non non ne t’arrête pas continue…..plus vite. Sur ses parole je suis reparti dans mes va et viens encore plus vite et plus fort qu’avant qu’elle lâchant un énorme jouissement de plaisir. Est ce qu’elle a eu un orgasme? En tout cas ça en avais l’air a la façon qu’elle gémissais et surtout son intensité.C’est arriver, en trois jet je me suis dévider les couilles en elle. Je suis essouffler et tout transpirant comme elle. Je me suis retirer et ma bite a tout de suite dégonfler et quelque gouttes de sperme a couler de sa chatte pour finir sur le sol.Elle se relève s’approche de moi et m’embrasse.-C’étais trop bon.-J’ai adorer aussi…….ma belle…, lui dis-je timidement.On se rhabille tout les 2 et on sort de la salle tranquillement. Il est 18h45 et a cette heure, il n’y a plus grand monde dans les bureaux pour soupçonner quoi que se soit.Au moment de sortir du bâtiment elle me dit:-Tu m’a invité a manger a midi, ça te dit de venir manger chez moi se soir?J’étais tout exciter par cet nouvelle demande que j’accepte immédiatement.C’est par une aventure super torride que je suis sortie du célibat et que Murielle et moi vivons une belle histoire d’amour.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32